L’attachement ou l’amour ?

 

 

Je m’aperçois que la souffrance relationnelle vient souvent de cette ambivalence.

Notre condition humaine nous a construit sur un apprentissage de la relation par l’attachement.L’attachement au sein du ventre maternel a été si bon, si doux, si sécurisant qu’il reste toujours en nous  trace en nous.Et puis un jour voilà que le cordon se coupe et que l’on doit apprendre tout seul à respirer à marcher à communiquer et à entrer en relation.

L’attachement  ramène à ces moments sans réelles relations ou tout est tourné vers soi . L’attachement nous parle d’un manque à combler et de la blessure d’abandon. Alors l’ego est malade, en souffrance, frustré . S’ immisce alors dans la relation la comparaison , le jugement , la fusion , la confusion ou l’évitement . l’objectif étant  de chercher sans cesse  une utopique  sécurité .

C’est alors  la ronde infernale des jeux de séduction, de pouvoir, de jalousie, de la dépendance à l’autre ou à de multiples autres dépendances.

En quittant l’attachement, l’on va vers l’amour.

A certains moments, le voile de l’amour se soulève. Quitter l’attachement permet d’aller vers  l’amour. Il ne s’agit plus alors de  combler un manque, mais de se tourner vers l’autre .  Vers son désir, ses besoins, sans juger.. Et alors des moments de grâce et de béatitude arrivent. Oh hélas pas pour longtemps, mais c’est si bon…

Il y a beaucoup de noms pour dire une relation basée sur l’amour. Ce ne sont pas seulement les relations amoureuses mais toutes celles qui sont basées sur la confiance, sur la bienveillance, sur le non-jugement, sur la Co naissance, sur  la fluidité, sur la franchise, le respect, l’altérité et la liberté. Et cela se joue dans toutes les relations : Au travail , à la maison comme dans les relations amicales  et à chaque fois qu’il y a rencontre .

L’indicateur qui me permet de savoir où j’en suis entre attachement et amour est mon niveau de bonheur .L’attachement donne colère, peur et tristesse. L’amour est pure joie .

l’attachement est naturel et facile , l’amour est surnaturel , exigeant et de volonté . Voilà toute l’ambivalence .

Alors,le chemin est d’ apprendre encore et encore avec toi qui est en face de moi ,  à vivre l’instant présent à tes côtés, comme un instant suspendu et tellement précieux où je suis juste là pour gouter et me réjouir !

 

Saint Germain en Laye le 20 avril 2016

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.