Le tutorat à Paris II

J’ai la chance immense d’être tutrice encore cette année d’une étudiante à Paris II au sein du Master II de coaching.
Je garde sans cesse à l’esprit la métaphore du jardinage. Le tuteur dans un jardin est planté à coté d’une jeune pousse . il ne sert qu’à aider la plante à pousser.

Être au coté, regarder pousser, regarder fleurir voilà tout mon travail de tutrice. Je regarde le coach en devenir, qui est en train de trouver son propre style.

L’année universitaire est un formidable terreau qui apporte à l’étudiant tout ce dont il a besoin : les cours et les professeurs qui les animent, la relecture de ces cours et la relecture des comportements des professeurs permettent à l’étudiant de faire un travail sur lui-même. Les lectures qui sont proposées, le travail personnel qui est demandé ; tout se met en place au fur et à mesure pour faciliter la prise de racines. Je n’ai plus qu’a m’émerveiller de cette véritable transformation qui s’opère. L’étudiant se déploie, s’épanouit, trouve son style, sait de plus en plus finement quel coach il est. Le mémoire de fin d’année est le reflet de cette croissance qui s’opère.

Alors tout doucement, la fleur éclose n’a plus besoin de tuteur, la fin de l’année universitaire est là, je me retire sur la pointe des pieds gardant dans le cœur avec beaucoup de tendresse tout ce qui s’est vécu .

Merci à vous Bogena,Hélène,Isabelle,Juliette, Lysiane qui avez traversé lors de nos rencontres de tutorat une relecture personnelle et singulière de ce master.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.