Les clins d’œil en coaching

Je collectionne les souvenirs que je nomme les clins d’œil en coaching .Lors d’une rencontre de coaching il se passe souvent des choses improbables …. Si on y fait attention.

Je me souviens du bruit assourdissant d’une sirène d’alerte incendie lors d’une intervention que j’étais en train de faire au sein d’une équipe en crise.

Je me souviens du bruit d’une diva lyrique sortie d’une voiture alors que nous travaillons grande fenêtre ouverte et qu’un de mes clients était en train de m’expliquer toute sa motivation pour une mission à venir.

Je me souviens d’un fort mal de tête qui m’a pris subitement au moment où un de mes clients commençait une explication à multiples tiroirs.

Je me souviens de glouglou bruyant de mon ventre qui avait faim au moment où l’un de mes clients me parlait de ses appétits de conquête.

Je me souviens d’un téléphone qui s’est mis à sonner alors que la séance dépassait le temps prévu.

Je me souviens d’un bouquet de tulipes sur mon bureau dont toutes les pétales tombaient au fur et à mesure de la rencontre un jour ou mon client était dans la plainte.

Tous ces petits clins d’œil sont là, je crois, pour proposer autre chose, pour souligner, confirmer, infirmer, amplifier, remettre en cause ce qui est en train de se vivre au cours de l’échange.

Je ne manque jamais de rapatrier ces petits clins d’œil à l’instant T quand ils arrivent, juste pour offrir à mon client une respiration différente. Cela occasionne souvent des commentaires de sa part, de beaux sourires et une connivence renforcée.

Ce qui m’étonne toujours c’est la synchronisation et la pertinence entre ces clins d’œil et ce qui se vit

Je sais que ces clins d’œil viennent de ma perception : J’assume totalement ma part de subjectivité. Par contre les commentaires ou les interprétations ne m’appartiennent pas, je les laisse à mon client s’il souhaite en faire …. Il en fera si c’est bon pour lui.

Isabelle Flye Sainte Marie

Mars 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.