Les émotions

Cela faisait longtemps que je voulais me doter d’un support pédagogique pour aborder les émotions.
Voilà qui est chose faite

cliquez ici pour le voir :  boussole des émotions
Les émotions sont des choses merveilleuses en nous. Elles sont universelles, elles nous connectent à une partie de nous très intime, très vraie et elle nous permet ainsi d’ôter le masque de l’adulte et de revenir sans cesse à la pureté de l’enfant en nous.
Chaque émotion peut se décliner en une multitude de nuances. Ces nuances sont nos sentiments : j’en connais 744 dans la langue française, un peu comme un pantone de couleurs qui nous permet de créer notre propre palette, notre propre arc-en-ciel .cela peut être tout en nuance ou au contraire très contrasté voir même paradoxale.
Chaque émotion est une alerte et une direction vers laquelle spontanément on va.
La joie nous entraine vers le haut, la tristesse nous entraine vers le bas, la peur nous entraine vers l’arrière et nous freine, la colère nous entraine vers l’avant et nous fait avancer.
Deux émotions nous chargent en énergie ; la joie qui est une énergie toute douce et durable, la colère qui est une énergie très puissante, mais éphémère.
Deux émotions pompent notre énergie ; la peur, dans un premier temps nous fait monter l’hormone de l’adrénaline qui est un vrai dopant, mais qui, une fois retombée, nous fait un contre coup énorme.
La tristesse pompe notre énergie de manière insidieuse, sur le long terme.
Chaque émotion est le signe d’un besoin : la peur exprime le besoin d’être ré assurer et nous indique aussi notre désir sous-jacent ; la joie exprime le besoin d’être partagé, la colère exprime le besoin de la réparation d’un préjudice, la tristesse exprime le besoin de consolation.
Dans notre vie quotidienne, la question de la gestion des émotions est une question clef. Combien de fois j’entends des personnes se confier à moi sur ces questions-là : ceux qui freinent toutes expressions d’émotions expriment leur désir de pouvoir être compris et de tomber le masque qui les épuise. Ceux qui n’arrivent pas à les gérer expriment par exemple leur désir de ne pas pleurer au travail ou leur désir de ne pas être pris dans des crises de paniques ou enfin leur désir de ne pas s’emporter à tout moment.
Comme toujours c’est une question de dosage :
La colère si elle n’est pas bien dosée peut risquer de nous mener à la violence, la peur si elle n’est pas bien dosée peut nous mener à la procrastination, la tristesse quant à elle peut nous mener à la dépression.
Seule la joie est à consommer sans modération !!
Pour gérer nos émotions, je vous propose un exercice que vous pouvez faire à tout moment :
Quand une émotion arrive, prenez deux petites minutes, fermez les yeux et ne cherchez pas du tout à comprendre, à analyser ou à vous dire des choses.
Connectez-vous uniquement à votre corps, à vos sensations corporelles et décrivez-les . Cherchez juste à percevoir ce que votre corps ressent et parlez-vous de cela intérieurement.
Cela peut ressembler à cela : « Tiens j’ai mal à la tête », « j’ai chaud sur le visage », « j’ai une boule dans la gorge », « j’ai le souffle court », » j’ai les mains ou le menton qui tremblent », « j’ai le cœur qui bat fort » ……cherchez à être précis dans votre observation des sensations corporelles et à le dire mentalement dans votre tête.
Vous goutez alors à un instant magique ; celui de ressentir vraiment fort que vous êtes vivant .Et oui les émotions nous connectent à la bonne nouvelle que nous sommes en vie

Et vous verrez alors, combien cet exercice vous fera du bien, régulera, sans rien faire, le trop-plein des émotions.
Isabelle Flye Sainte Marie
24 mars 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.