Préparation mentale

Et tandis qu’elle s’installait confortablement dans mon canapé, elle commença à visualiser cette réunion ou elle devait se rendre.

En se promenant au-dessus de son agenda, elle put faire un arrêt à la date de cette réunion.

Elle se vit préparer la salle avant que les participants n’arrivent, elle commença à installer son ordinateur et les dossiers.
Et tandis qu’elle commençait à se détendre par de profondes et lentes respirations, elle se vit en train d’accueillir chacune des personnes invitées à cette réunion.

En entendant les bruits de la rue, elle put ensuite se connecter aux paroles des personnes assises en rond autour de la table.
De plus en plus profondément dans son expérience, elle put ralentir le temps afin de visualiser intensément toute la préparation de son travail et tout le déroulement de la rencontre.

A chaque visage et à chaque intervention des personnes présentes lors de cette rencontre elle pouvait ancrer de plus en plus en elle des sentiments mêlés de sérénité et de concentration.

“L’on sait bien que l’on peut être à la fois totalement présente à soi-même et à ce que l’on fait et totalement tourné vers les autres”
.
Et tandis qu’elle se laissait guider par ma voix elle put anticiper les questions difficiles et se préparer mentalement à y répondre en visualisant de plus en plus finement les enjeux de cette rencontre pour elle et pour la mission qu’on lui avait confiée.
Elle avait dans ses mains une console virtuelle qu’elle pouvait activer à tout moment pour focaliser son attention, pour mettre un zoom arrière, pour augmenter ou moduler le son de sa voix pour rajouter ou pas des contrastes et de la lumière.
Et comme elle était maintenant totalement présente à cette réunion, elle irradiait de sa lumière intérieure, celle de la confiance dans son projet professionnel et de la joie qu’elle avait à le mener et elle put mesurer combien cela pouvait impacter les liens avec les personnes autour de la table.
Elle prit le temps en silence de visualiser tout ce qu’il y avait à voir, d’entendre tout ce qu’il y avait à entendre, de ressentir tout ce qu’il y avait à ressentir.
Et tandis qu’elle revenait de plus en plus connectée à elle-même, elle refit le voyage en arrière au-dessus de son agenda pour revenir à aujourd’hui et à cet instant où elle était, confortablement assise dans mon canapé.

En un regard, je sus qu’elle était prête pour cette réunion importante qui allait venir.

Isabelle Flye Sainte Marie
23 juin 201

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.